jeudi 24 juillet 2014

Magie et Cristal - Stephen King


Edition : J'ai lu
862 pages

Synopsis

Prisonniers de Blaine, le monorail fou lancé à pleine vitesse, Roland et ses amis filent vers leur destin et, espèrent-ils, la Tour Sombre, leur but ultime. Les épreuves ne font pourtant que commencer pour eux, puisqu'ils devront déjouer les pièges du train infernal pour affronter le Mal aux multiples visages - jusque dans leurs souvenirs et leurs rêves, peuplés de signes et de messages qu'ils sont bien en mal de déchiffrer. Ils savent désormais qu'ils doivent protéger la Rose, réceptacle de tout ce que le monde compte encore de magique et de pur, et combattre l'odieux Roi Cramoisi. Les pistoleros ne sont pas au bout de leurs peines...

Mon avis

Avec ce quatrième tome, nous retrouvons Roland, Eddy, Susannah, Jake et Ote coincé à l'intérieur de Blaine, le monorail complètement fou. Fort heureusement, Roland a réussi à convaincre Blaine de jouer leurs vies dans un tournoi de devinettes. L'action reprend à cet instant précis, nos héros devant alors se creuser les méninges pour mériter leur propre survie.

J'ai beaucoup moins apprécié ce tome. Autant le début du livre était très prenant, avec ce concours de devinettes qui ne semble pas prêt d'être gagné, autant la suite, lorsque Roland explique ses débuts de pistolero, a été vraiment très difficile à avaler.

Il faut préciser que ce tome est très peu axé sur la quête de la Tour Sombre en elle-même mais constitue essentiellement un énorme flash-back sur la vie Roland. Ce flash-back nous permet de rencontrer Susan, dont Roland fait allusion plusieurs fois dans les tomes précédents. Dans un premier temps, cette partie du récit est intéressante : on apprend à connaitre Roland, du haut de ses quatorze ans, ainsi que ses compagnons Cuthbert et Alain. Ceux-ci ont été envoyé à Mejis, loin de leur ville natale, afin de recenser les biens de la région. C'est dans ce cadre que Roland va rencontrer Susan et en tomber fou amoureux mais, malheureusement, leur amour est relativement compromis, Susan étant promise à un autre. Bien que cela permettre de voir Roland sous un autre angle, plus doux, plus proche de ses émotions, j'ai trouvé cette partie du livre vraiment très longue. Je me suis même demandé si j'allais réussir à finir ce livre ! Il faut dire qu'il ne se passe pas grand chose pendant plus de 400 pages ! Stephen King l'admet lui-même dans le prologue de ce tome, les histoires d'amour ne constituent pas son registre habituel. On ne peut donc pas trop lui en vouloir de ces longueurs. En espérant que cela ne se reproduise pas de trop dans les tomes suivants.

Heureusement, l'action reprend un peu du poil de la bête sur la fin du livre. On en revient à la quête de la Tour Sombre ! La fin est beaucoup plus rythmée, on se concentre sur l'essentiel malgré un autre flash-back, plus court et plus révélateur sur Roland que le premier.

En conclusion, ce tome a été un peu décevant. Autant j'avais été emballée par les deux tomes précédents, autant celui-ci m'a semblé excessivement long pour très peu de véritable action. Malheureusement, il souffre de nombreuses longueurs. Fort heureusement pour moi, je m'accroche. Ce n'est pas un long flash-back qui va me dégoûter de l'histoire mais j'espère fortement que l'action sera plus au rendez-vous dans le prochain tome !

Ce livre a été sélectionné dans ma PàL par Vis-et-lis. Je lui avais choisi le premier tome de La Sélection de Kiera Cass. Vous trouverez sa chronique ici.

1 commentaire:

  1. Alala, Stephen King... je n'ai toujours pas tenté cet auteur :S

    RépondreSupprimer