jeudi 23 octobre 2014

La curiosité est un vilain défaut - Sarah MacLean


Edition : J'ai lu
380 pages

Synopsis

Depuis son plus jeune âge, lady Philippa Marbury est passionnée par les sciences. Et, à quelques jours de son mariage avec lord Castleton, elle entend bien s'initier aux mystères de la procréation avant sa nuit de noces. Curiosité légitime, puisque ses manuels d'anatomie ne disent pas tout. Résolue à s'adresser directement à un expert, elle s'en va trouver M. Cross, propriétaire du tripot L'Ange déchu et débauché notoire, qu'elle est prête à payer pour ses éclaircissements.
Mais M. Cross n'est pas du tout celui qu'il prétend être...

Mon avis

La curiosité est un vilain défaut est le second tome de la saga Le cercle des canailles. J'avais déjà beaucoup apprécié le premier tome, je me réjouissais donc de découvrir la suite.

Cette fois-ci, l'histoire se penche sur Philippa Marbury, quatrième sœur de la famille, et sur Cross, l'un des propriétaires de L'Ange déchu. J'ai beaucoup aimé la personnalité des deux personnages principaux. Pippa est excellente, sa vision des choses purement cartésienne et scientifique la mettant parfois dans de drôles de situations. Je l'ai trouvée très attachante avec ses inquiétudes, ses questionnements et sa grande naïveté. Son attrait pour les sciences et son rejet envers les choses impalpables telles que l'amour la rendent plus qu'atypique pour une fille de son époque et c'est avec plaisir qu'on la suit lorsqu'elle découvre que tout n'est pas décrit dans les livres de sciences.
Concernant Cross, j'ai trouvé que c'était un homme très intelligent mais qu'est-ce qu'il peut être borné ! Il n'hésite pas à se rendre malheureux juste parce qu'il a décidé que cela devait en être ainsi. Par moment, on rêverait de lui donner un bon coup de pied au derrière.

L'évolution de leur relation est très agréable à suivre. Bien que relativement classique avec cette réticence venant de Cross au départ, le caractère résolu de Pippa l'emporte et nous apporte de nombreux dialogues amusants. L'intrigue présentée dans ce livre permet de donner du corps à l'histoire tout en laissant la romance s'installer tranquillement. Tout comme le premier tome, j'ai aimé le fait que tout ne soit pas uniquement centré sur la romance et que l'on puisse découvrir les personnages sous un autre angle.

Le style d'écriture de Sarah MacLean est toujours aussi agréable et fluide. J'ai beaucoup apprécié qu'elle aborde les thèmes du mariage arrangé dans les hautes sphères de la société. Pippa, avec sa grande honnêteté, se retrouve coincée dans une promesse de mariage qui ne lui plait que moyennement et j'ai trouvé sa longue réflexion sur cette situation vraiment très agréable à suivre.

En quelques mots, j'ai vraiment apprécié ce second tome qui m'a apporté un chouette moment de détente. Sarah MacLean nous livre des romances efficaces avec une belle histoire. Je me réjouis de me procurer et de découvrir le troisième tome de cette saga, qui se concentre plus sur Temple, le troisième associé de L'Ange déchu. Je me réjouis surtout de découvrir les aventures de Chase, qui me semble être un personnage bien mystérieux et bien mêle-tout.

Autres chroniques sur la saga Le cercle des canailles :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire