mercredi 18 février 2015

Harry Potter et l'Ordre du Phénix - J.K. Rowling


Edition : Gallimard Jeunesse
Collection : Folio Junior
1031 pages

Synopsis

A quinze ans, Harry entre en cinquième année à Poudlard, mais il n'a jamais été si anxieux. L'adolescence, la perspective des examens et ces horribles cauchemars… Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour. Le ministère de la Magie semble ne pas prendre cette menace au sérieux, contrairement à Dumbledore. La résistance s'organise alors autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours…

Mon avis

L'ambiance de Harry Potter et l'Ordre du Phénix est dans la lignée de celle du tome précédent. Lord Voldemort étant de retour, nos sorciers doivent s'organiser. Malheureusement, la population est divisée, le Ministère de la Magie faisant tout pour discréditer les dires de Harry et de Dumbledore. L'Ordre du Phénix, groupe de résistants face à la menace de Voldemort, se reforme et essaie tant bien que mal de contrecarrer les projets du mage noir.

Dans ce tome, j'ai trouvé Harry très pénible. Il est dédaigneux, désagréable au possible avec ses meilleurs amis et il estime que tout lui est dû. Cela cadre assez bien avec son âge et avec son expérience de vie mais il n'en reste pas moins énervant par moment. J'ai d'ailleurs trouvé Ron et Hermione très courageux et patients envers lui alors qu'il ne le méritait pas toujours.

Fort heureusement, Harry n'est pas devenu le personnage le plus infernal de l'histoire. Pour cela, nous avons droit à Dolores Ombrage, la nouvelle professeure de Défense contre les forces du Mal. Cette petite bonne femme est tout bonnement détestable et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire les quelques passages où elle est mise à mal, que ça soit par les élèves ou par les autres professeurs. A la botte du Ministre de la Magie, elle n'hésite pas à pourrir la vie de nos héros au maximum.

Je dois avouer que, de manière générale, j'ai trouvé ce tome moins bon que les précédents. L'histoire prend certes une tournure très intéressante et promet beaucoup d'action mais j'ai trouvé qu'elle mettait beaucoup de temps à démarrer. Heureusement que les 200 dernières pages accélèrent sensiblement le rythme jusqu'à atteindre son maximum dans les derniers chapitres. Avec ce rythme fortement ralenti ainsi que la disparition de l'un de mes personnages préférés, je comprends pourquoi je n'ai pas été motivée pour suivre la suite de la saga à l'époque. Je ressens de nouveau les mêmes sentiments de frustration  et de tristesse qu'à l'époque.

En conclusion, ce tome est dans la continuité des précédents, bien qu'un peu trop long et lent par moment. Il nous permet d'obtenir beaucoup d'informations concernant le Ministère de la Magie et de son organisation. De même, le lien entre Harry et Voldemort s'affine et l'on comprend progressivement ce qui les relie. Ce tome est plutôt une introduction à la lutte finale et je me réjouis de découvrir la suite, sachant qu'adolescente je me suis arrêtée de lire cette saga après ce tome.

Autres chroniques sur la saga Harry Potter :

2 commentaires:

  1. Je l'ai lu il y a plusieurs années, mais de ce que je me souviens, c'est le tome le plus épais de la saga! Et c'est vrai que parfois, ça se ressentait..

    As-tu déjà vu les films après (ou avant) d'avoir abandonné les premières lectures des cinq tomes?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est bien le plus épais ;)
      Quand j'ai abandonné la lecture des livres, j'avais vu les 3 ou 4 premiers films mais je n'ai pas suivi le rythme non plus. J'ai vu le reste des films il y a peu de temps grâce à mon homme qui m'a offert le coffret. Du coup, je suis à jour dans les films mais pas encore dans les livres (je suis en train d'y remédier !).

      Supprimer