mercredi 25 février 2015

Pourquoi j'ai mangé mon père - Roy Lewis


Edition : Pocket
189 pages

Synopsis

Une famille préhistorique ordinaire : Edouard, le père, génial inventeur qui va changer la face du monde en ramenant le feu ; Vania, l'oncle réac, ennemi du progrès ; Ernest, le narrateur, un tantinet benêt ; Edwige, Griselda et d'autres ravissantes donzelles… Ces individus nous ressemblent : ils connaissent l'amour, la drague, la bataille, la jalousie. Et découvrent l'évolution. Situations rocambolesques et personnages hilarants pour rire et réfléchir.
Un miroir à consulter souvent.

Mon avis

Pourquoi j'ai mangé mon père est un livre qu'une copine m'a conseillé à plusieurs occasions. J'ai donc décidé de me le procurer afin de découvrir cette histoire atypique. L'idée de suivre l'histoire d'une famille de pithécanthropes (Homo Erectus) découvrant les aléas de l'évolution me tentait bien. De plus, la quatrième de couverture promettait de bons moments de rigolade. Cherchant une lecture légère et humoristique, je me suis dit qu'il était temps de sortir ce livre de ma PàL.

J'ai beaucoup aimé découvrir l'évolution de l'être humain vue par l'être humain. La découverte du feu, apprendre à maîtriser cette nouvelle "technologie" et se rendre compte de sa valeur, voici comment cette famille va entrer dans la course de l'apprentissage. L'auteur joue avec les anachronismes avec aisance, n'hésitant pas à attribuer des noms ainsi qu'un langage plus que moderne aux divers personnages.

L'intérêt de cette histoire, c'est au final toute la réflexion sur la condition humain qui en découle. Les débats entre Vania et Edouard sont des exemples quant aux divergences d'opinion pouvant apparaître lors d'une grande découverte. A côté de cela, nous avons également Ernest qui pousse la réflexion au maximum et cherche à tirer avantage de leur découverte. Quand Edouard se montre naïf et idéaliste, Ernest n'hésite pas à lui rappeler que tout se monnaie, tout s'échange. Les principes économiques et politiques du monde moderne sont ici réadaptés à la vie préhistorique et l'on peut aisément prendre conscience des dérives de notre système.

A côté de tout cela, la quatrième de couverture nous promet un moment hilarant. Je dois avouer qu'à ce niveau-là, j'ai été un peu déçue. Je m'attendais à rire beaucoup plus que cela. L'histoire m'a certes arraché deux ou trois sourires mais c'est tout. Je suis malheureusement passée complètement à côté de cet aspect du livre. C'est dommage car le récit en est moins accrochant. Heureusement qu'il n'est pas très long car je crois que j'aurais pu m'en lasser.

En conclusion, Pourquoi j'ai mangé mon père est un livre plutôt sympathique, avec une réflexion et une analyse de l'évolution de l'Homme et de la société moderne assez intéressante et juste. Néanmoins, j'ai été fort déçue de l'humour visiblement peu accessible. Ce livre est donc loin du must-have auquel je m'attendais.

3 commentaires:

  1. Je l'ai lu il y a tellement longtemps, que je me souvient que très vaguement de quoi il parle! ^^

    RépondreSupprimer
  2. (Pour le mot "pithécanthrope", je me coucherais moins bête ce soir.)

    Le livre a l'air sympa, quoique que ça doit être vraiment étrange comme histoire sous forme littéraire.
    Ton article a attisé ma curiosité. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement un peu spécial. Le vocabulaire n'est pas toujours aisé (fort scientifique par moment) et ça contraste très très fort avec ces hommes préhistoriques qui en sont au tout début de leur évolution ;)
      Si tu le lis, n'hésite pas à me dire ce que tu en penses.

      Supprimer