dimanche 15 mars 2015

House of Cards - Michael Dobbs


Edition : Bragelonne
384 pages

Synopsis

Francis Urquhart est au fait de tous les secrets des partis politiques – et il est bien décidé à s’en servir pour devenir Premier Ministre.
Mattie Storin, elle, est une jeune journaliste d’investigation aux dents longues, qui relève le défi le plus excitant de sa vie en découvrant un scandale financier impliquant les plus hautes sphères. Pour révéler la vérité, elle aussi est prête à tout…

Un monde secret de vénalité, de corruption et d’insatiable ambition dans les coulisses du pouvoir.

Mon avis

J'ai reçu House of Cards dans le cadre de l'OP1000K de Bragelonne. Je me réjouissais vraiment de lire ce livre. J'avais vu la première saison de la série avec Kevin Spacey et j'avais hâte de découvrir le livre qui était à la base de tout. Malheureusement pour moi, j'ai été déçue.

Avec ce livre, nous entrons dans le monde politique anglais, en pleine période d'élection. J'avoue que déjà là, j'ai eu quelques difficultés à accrocher. La politique et moi, ce n'est pas trop ça. Michael Dobbs décrit très bien l'univers politique et l'ambiance qui y règne. On s'y croirait ! Mais ça ne m'a pas du tout touché. L'écriture est très froide, on ne peut s'identifier à personne. Le lecteur est vraiment placé en observateur.

Françis Urquhart est un Chief Whip fort ambitieux. Il veut devenir Calife à la place du Calife, euh pardon Premier Ministre à la place du Premier Ministre. De par le fait qu'il connait tous les secrets de tout ce beau petit monde, il va mettre en place des stratagèmes fort ingénieux pour s'assurer une place dans ce monde de requins. J'ai trouvé ce personnage inconstant. Au début du livre, il me semblait relativement maladroit et pas à l'aise dans ce rôle de manipulateur mais au fur et à mesure des pages, il prend de l'assurance et s'impose.

Mattie Storin, quant à elle, est une jeune journaliste plutôt intuitive mais que j'ai trouvé fort naïve. Bien décidée à découvrir la vérité, elle en oublie qu'elle ne peut faire confiance à personne. Elle est à la marge de la presse que l'on décrit dans ce livre, qui se délecte du chaos régnant au sein du Parti.

Bien que l'histoire ne m'ait pas touchée, j'ai trouvé ce livre agréable à lire. Le style et le vocabulaire sont très élaborés. J'étais d'ailleurs très heureuse de lire ce livre sur ma liseuse et d'avoir accès à la fonction dictionnaire. J'ai beaucoup aimé le premier paragraphe en début de chaque chapitre. Cette petite citation caustique me faisait beaucoup penser à la série télé.

En conclusion, ce livre ne m'aura pas touché avec son histoire. La fin est tout de même un peu surprenante – je ne pensais pas que ça irait jusque là – mais c'est tout. Le style de Michael Dobbs est efficace et agréable à lire. Je dirais donc que ce livre est à mettre entre les mains de personnes qui aiment découvrir les jeux politiques. Pour info, le second tome sort le 18 mars chez Bragelonne. Pour ma part, je ne pense pas lire la suite pour le moment à moins de tomber dessus par hasard...

Autres chroniques sur la saga House of Cards :
T1 : House of Cards
T2 : Echec au roi

2 commentaires:

  1. Mouais mouais mouais...
    Il est dans ma PAL, donc je le lirai. Mais, clairement pas en priorité ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai également eu lors de l'opé, mais je n'ai jamais vu la série. Je verrais bien ce que ça donne :)

    RépondreSupprimer