dimanche 19 avril 2015

Le paria - Sarah MacLean


Edition : J'ai lu
374 pages

Synopsis

Un matin, Temple s'est réveillé dans un lit ensanglanté, sans aucun souvenir de la nuit écoulée. Depuis, tout le monde le suspecte d'avoir assassiné celle qui devait devenir sa belle-mère et qui a disparu. Devenu le duc de Lamont et le propriétaire du club de l'Ange Déchu, il mène une vie solitaire. Douze ans plus tard, Mara resurgit, bien vivante, et lui propose un accord. S'il efface la dette de son frère envers le club, elle reparaîtra au grand jour et le lavera de tout soupçon. Pour Temple, c'est l'occasion rêvée de prendre sa revanche sur cette femme qui va désormais devoir se plier à tous ses désirs...

Mon avis

Le paria est le troisième tome de la saga Le cercle des canailles. Ayant beaucoup apprécié les deux premiers tomes, j'ai décidé de me procurer ce tome-ci. Je ne lis pas beaucoup de romances historiques mais je dois bien avouer que cette saga me plait tout particulièrement et me donne envie d'en lire d'autres.

Donc après avoir casé deux canailles sur quatre, Sarah MacLean s'attaque désormais à Temple. A 18 ans, celui-ci se retrouve mêlé à un terrible scandale. Retrouvé nu dans le lit ensanglanté de sa future belle-mère, il est accusé du meurtre de celle-ci. Temple doit alors vivre avec le regard des autres, qui n'hésitent pas à l'appeler le Duc Tueur. Propriétaire de l'Ange Déchu, il met à profit sa force physique pour rapporter de l'argent au club. Invaincu sur le ring, il accepte les défis lancés par les joueurs malchanceux qui tentent le tout pour le tout pour récupérer leur fortune perdue. Mais c'est alors que, douze ans plus tard, Mara réapparaît...

J'ai beaucoup aimé le personnage de Temple. Derrière la montagne de muscle se cache un homme torturé, avide d'une vengeance qu'on ne peut que comprendre mais également quelqu'un de doux et protecteur. Par contre, j'ai trouvé Mara relativement banale. Bien qu'elle ait un caractère plutôt fort, elle est au final épuisante à force de toujours vouloir fuir et mentir. On se demande un peu quand est-ce que ce petit jeu finira.

La plume de Sarah MacLean est toujours aussi agréable à lire. J'ai trouvé ce tome légèrement moins bon que les précédents mais je mets ça sur le compte de la personnalité de Mara qui ne cesse de faire tourner en bourrique Temple. Dans leur jeu de séduction et de vengeance, l'intrigue tourne un peu en rond sur la fin. Heureusement, quelques évènements imprévus rythment l'histoire.

Pour finir, je dirai que ce tome a été agréable à lire. La fin, introduisant le tome suivant, est par contre tout bonnement inattendue. Je m'attendais à quelque chose de costaud, cette canaille étant bien plus énigmatique que les trois autres, mais pas du tout à ça ! Je me réjouis vraiment que le quatrième tome sorte afin que je puisse découvrir son histoire. En tout cas, j'applaudis la performance de l'auteure qui a réussi à nous cacher ce secret tout au long des trois tomes.

Autres chroniques sur la saga Le cercle des canailles :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire