samedi 23 mai 2015

L'avatar - Jacqueline Carey


Edition : Milady
950 pages

Synopsis

Phèdre nó Delaunay porte la marque de Kushiel, qui lui vaut d'éprouver à jamais le plaisir dans la souffrance. Mais elle n'a jamais oublié Hyacinthe, son ami d'enfance, et elle cherche depuis dix ans la clé qui le libérerait de l'asservissement. Car il a conclu un pacte avec les dieux pour se sacrifier à la place de son amie et sauver sa patrie. Aussi Phèdre saisit-elle la dernière chance de le secourir. Une quête qui la conduira au bout du monde, à la merci de seigneurs de guerre déments et cruels, et face à un pouvoir si terrifiant que personne n'ose en prononcer le nom…

Laissez-vous séduire par un monde vénéneux peuplé de conspirateurs, de monarques assiégés et de seigneurs de guerre barbares… et surtout par Phèdre, une héroïne hors du commun.

Mon avis

L'avatar clôture la trilogie Kushiel, mettant en avant Phèdre, élue de Kushiel. Les deux premiers tomes m'avaient déjà transportée et étaient de véritables coups de cœur et je peux dire sans conteste que ce troisième tome est tout aussi bon et que je suis un peu triste que cela se finisse.

Dans ce tome, Phèdre va enfin pouvoir se pencher sur la malédiction qui retient Hyacinthe isolé de tous. Après avoir vécu deux aventures très politisées, Phèdre nous emmène à la recherche de la clé qui libérera son ami d'enfance. Bien sûr, Jacqueline Carey ne met pas de côté la politique de Terre d'Ange mais, le trône n'étant plus en danger, la structure de cette histoire diffère des deux précédentes.

J'ai adoré découvrir de nouvelles régions. Certaines étaient magnifiques, comme le Menekhet, d'autres terribles, comme le Drujan. J'ai beaucoup aimé découvrir de nouveaux aspects de la mythologie de ce monde créé par Jacqueline Carey. Il va sans dire que cette mythologie se réfère très fort à la mythologie égyptienne mais on y découvre aussi quelques notions liés au zoroastrisme.

Même si la quête pour libérer Hyacinthe connait quelques détours, je dois dire que cette aventure se suit avec plaisir et qu'elle souffre de peu de longueurs. Tout au long de ce tome, on découvre une Phèdre plus mature, essayant de découvrir son rôle dans ce monde et j'ai beaucoup aimé découvrir cet aspect du personnage. Cela m'a également fait plaisir d'apprendre à connaitre Imriel, qui sera au centre de la trilogie qui suit celle-ci. Ce petit garçon est surprenant et je me réjouis d'en savoir encore plus sur lui. Je me doute bien que son histoire sera nettement différente de celle de Phèdre mais je me réjouis d'être au mois de juillet pour que le premier tome sorte chez Milady.

L'écriture de Jacqueline Carey est toujours aussi agréable à lire. Fluide, descriptive mais pas de trop, je me sens transportée par chacune de ses histoires. J'apprécie également qu'elle réintroduise bien le contexte dans lequel nous avons rencontré les autres personnages auparavant. Qu'il se passe 2 semaines ou 6 mois entre la lecture de deux tomes, je ne me sens jamais perdue quand je reprends ma lecture et cela n'est pas négligeable car il n'est pas toujours aisé de se souvenir de tous les personnages d'une saga de fantasy.

Pour conclure, ce tome a été un coup de cœur pour moi. Je ne me lasse pas de l'écriture de Jacqueline Carey et des aventures de Phèdre. J'ai été heureuse de retrouver Phèdre mais également Jocelin, son parfait compagnon qui, le pauvre, souffrira beaucoup de cette aventure. Retrouver Hyacinthe m'a fait beaucoup de bien également car il m'avait manqué au cours du tome précédent. Je me réjouis donc maintenant d'obtenir la suite et de découvrir les aventures d'Imriel.

Autres chroniques sur la saga Kushiel :
T1 : La marque
T2 : L'élue
T3 : L'avatar


Livre lu en LC avec :
AbutterflyofairytaleAmarüel, AnasseteBountyfreiCassie56PetiteMarie, Thrr-Gilag.

2 commentaires:

  1. Un tome également très sombre mais qui ne déçoit en rien :)

    RépondreSupprimer
  2. Ce tome là est vraiment très sombre mais l'auteur sait tellement bien nous emmener dans son univers avec une grande facilité !!

    RépondreSupprimer