samedi 2 mai 2015

Plus ne m'est rien... - Yslaire & Balac


Edition : Glénat
49 pages

Synopsis

Roquevaire, novembre 1847. Autour du cercueil d'Hugo, la deuxième génération des Sambre se déchire. Même mort, la malédiction du Patriarche plane au dessus de tous. Il y a Sarah, la grande fille qui veut achever la Guerre des Yeux, l'œuvre de son père. Bernard, son jeune frère, qui rêve d'un ailleurs. Leur mère, veuve joyeuse qui flirte avec le cousin Guizot… Et puis il y a cette braconnière aux yeux rouges, qui rôde autour de la Bastide et du dernier fils… Entre Bernard et Julie la maudite, c'est le début d'une passion funeste. Rouge comme l'amour, noire comme la mort…

Mon avis

Voici bien longtemps que cette bande-dessinée est dans ma PAL. Sur un petit coup de tête, j'ai décidé de l'en sortir. Je ne suis pas très fan des bande-dessinées mais je dois bien avouer que j'ai toujours été attirée par les dessins d'Yslaire (surtout ses dessins crayonnés comme pour la couverture)

Ce premier tome introduit l'histoire des Sambre, une famille qui me semble bien sombre et où des drames sont à prévoir. Le père venant de mourir, on découvre son travail sur la Guerre des Yeux. Abordant les thèmes de la ségrégation mais également de l'amour, nous allons suivre l'histoire naissante entre Bernard et Julie. Ce tome est donc une très jolie introduction à l'intrigue et je me réjouis de voir ce que donnera la suite.

Yslaire fait de magnifiques dessins. Ils sont très soignés et je trouve le choix de la palette de couleurs très approprié à l'histoire. Les textes sont très beaux et très poétiques. Le langage de Julie dénote un peu avec sa condition et je me réjouis d'en savoir un peu plus sur elle.

En conclusion, ce premier tome est une belle réussite. Lu d'une traite, j'ai bien envie d’enchaîner avec la suite au plus vite.

Autres chroniques sur la saga Sambre :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire