vendredi 17 juillet 2015

Carrie - Stephen King


Edition : Le Livre de Poche
282 pages

Synopsis

Carrie White, dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, vit un calvaire : elle est victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe.
Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu'elle le maîtrise encore avec difficulté...
Un jour, cependant la chance paraît lui sourire.
Tommy Ross, le seul garçon de l'école qui semble la comprendre et l'aimer, l'invite au bal du printemps de l'école. Une marque d'attention qu'elle n'aurait jamais espéré, et peut-être même le signe d'un renouveau...

Mon avis

Carrie est le premier roman publié de Stephen King. Etant donné que j'aime beaucoup le travail de l'auteur, je me suis dit que j'allais me procurer au fur et à mesure ses plus anciens romans.

Dans cette courte histoire, nous découvrons l'histoire de Carrie White, une pauvre adolescente trop souvent torturée par ses camarades d'école. Les moqueries vont un jour aller trop loin et c'est alors que tout va basculer. Car Carrie est effectivement différente... Carrie a la faculté de déplacer des objets à distance.

On m'avait toujours présenté Carrie comme un roman d'horreur mais je dois dire que je n'ai pas vraiment retrouvé cet aspect dans cette histoire. Je n'ai pas frissonné à un seul moment. L'histoire n'est pas spécialement glauque, contrairement à d'autres romans de Stephen King. Ici, tout est dans la psychologie des personnages car, en effet, nous ne suivons pas seulement Carrie mais nous suivons également différents camarades de son école. Nous avons ici le point de vue de la victime ainsi que celui de ses bourreaux. Mais il n'y a pas que ses camarades d'école, il y a également sa mère. Je crois que c'est le personnage le plus terrifiant dans l'histoire car c'est à elle que l'on doit tout le désarroi de Carrie. Puritaine à souhait, sa mère torture Carrie d'une toute autre façon.

Abordant les thèmes du fanatisme religieux et du harcèlement social chez les adolescents, Stephen King présente avec force une histoire pouvant se rapprocher de faits tristement réels. Les extraits autobiographiques de protagonistes ainsi que les extraits de travaux d'enquête ajoutent une espèce d’authenticité à l'histoire. Néanmoins, on reconnait bel et bien la patte de l'auteur, qui rajoute un aspect fantastique à ce récit grâce à l'usage de la télékinésie.

En bref, j'ai apprécié ce livre. L'histoire est vraiment intéressante même si j'ai trouvé que les coupures de "presse" gâchaient parfois un peu l'intrigue. Le fait de se douter à l'avance de ce qui s'est passé casse un peu le rythme même si, dans le fond, on se réjouit de lire la suite pour en savoir plus. Pour un premier livre publié, Stephen King annonce gentiment la couleur de son travail à venir. Une fois de plus, ce fût une bonne lecture. Je n'hésiterai pas à me procurer d'autres livres de l'auteur.

8 commentaires:

  1. Je suis ravie de savoir que "Carrie" t'a donné encore plus envie de découvrir Stephen King car c'est un livre, et un auteur, qui me tiennent à coeur.
    C'est vrai qu'on le présente souvent comme un auteur d'horreur mais en réalité il est bien plus que cela et souvent, ses romans n'appartiennent même pas à ce genre ; la psychologie des personnages, c'est ce qui est important, et un engagement sur de nombreux thèmes très sérieux, politiques et sociaux.
    Tu verras, tous ses romans font une bibliothèque magnifique et je sais de quoi je parle ! lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, plus je lis du Stephen King, plus je me rends compte qu'il s'attarde sur la psychologie des personnages et qu'il réussit vraiment à mettre en évidence les aspects les plus sombres de ceux-ci. J'adore ;)

      Supprimer
  2. J'avais essayé de lire ce roman l'année dernière, j'ai dû l'abandonner je n'arrivais vraiment pas à accrocher à l'histoire :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la structure de l'histoire est fort différente de ce que j'ai pu lire de lire jusqu'à présent. Et ça ne m'étonne pas que ça ne plaise pas à tout le monde ;)

      Supprimer
  3. Je n'ai toujours pas lu cet auteur mais je compte bien m'y mettre un jour ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Le monde de Pitch22 juillet 2015 à 23:25

    Moi aussi j'ai lu ce roman et je l'ai beaucoup apprécié. Ta chronique est très bien j'aime beaucoup la façon dont tu l'as écrit. Si l'envie t'en prends passe voir mon blog : www.girldu87horses.skyrock.com
    je serais contente. A bientôt. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :)
      Je passerai sur ton blog à l'occasion !

      Supprimer