mercredi 6 juillet 2016

19 lunes - Kami Garcia & Margaret Stohl


La saga des Chroniques des Enchanteurs se clôture avec 19 lunes. Le tome précédent se finissant sur la mort d'Ethan, je ne savais pas trop à quoi m'attendre pour ce dernier opus. Nous le retrouvons pourtant encore dans cette dernière aventure, cette fois-ci dans le monde des morts. Ethan va alors tout faire pour retrouver l'enchanteresse de son cœur.

On ne peut pas dire que la relation entre Lena et Ethan aura été de tout repos. Il est certain même que les auteures ne les ont pas épargné mais j'avoue que cela est plutôt fatiguant et lassant à la longue. On sent que la saga s’essouffle un peu et qu'il est temps d'en finir.

La nouveauté, dans ce tome, c'est la narration. Nous ne suivons plus uniquement Ethan mais nous avons également droit au point de vue de Lena. Le livre est divisé en parties où s'alternent les péripéties d'Ethan et celles de Lena. En soi, ce n'est pas un mal. Cela casse un peu la monotonie de certains passages avec Ethan dans le monde des morts mais, d'un autre côté, après avoir passé 3 tomes et demi avec Ethan, c'est plutôt déroutant. En soi, je n'ai pas trouvé que Lena était agréable à suivre.

Bien que ce tome ne soit pas désagréable à lire, je dois lui reprocher une chose : sa linéarité. Tout se passe trop facilement. Un objet à trouver ? Facile, il se trouve là et il suffit de faire ça, ça et ça. Communiquer avec le monde des vivants ? Un peu moins facile mais il suffit de s’entraîner un peu. Le combat final ? Et bien... trop facile ! Vous l'aurez compris, les difficultés rencontrées par les personnages n'en sont pas vraiment et ça sent trop la happy end.

En conclusion, cette saga aura été très inconstante et j'en ressors un petit peu déçue. Les personnages principaux ne sont pas vraiment des plus attachants mais, heureusement, certains personnages secondaires valent vraiment le détour. Il est sympathique de suivre l'histoire selon un point de vue masculin même si Ethan est parfois un peu niais. Ce dernier tome clôture en douceur la saga avec une dernière aventure plutôt facile à tout point de vue. En gros, voici une saga qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.

Autres chroniques sur la saga Chroniques des Enchanteurs :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire