vendredi 15 juillet 2016

La Tour Sombre - Stephen King


La Tour Sombre est le septième tome de la saga portant le même titre. Ce tome clôture l'aventure de Roland le Pistolero. Après de nombreuses péripéties, celui-ci atteint enfin son but : la fameuse Tour Sombre. Mais que se cache-t-il à son sommet ?

Globalement, je peux dire que j'ai apprécié cette saga ainsi que l'histoire en général. L'univers créé par Stephen King est vraiment plaisant à découvrir. Il est complexe et bien fourni. A chaque tome, on en découvre un peu plus sur le monde du pistolero.

Dans ce septième tome, nous retrouvons un ka-tet morcelé, avec Callahan, Jake et Ote d'un côté et Roland et Eddie de l'autre. Susannah est, quant à elle, toujours captive et va donner naissance au tant redouté Mordred.

Cette dernière aventure est très prenante. L'histoire est très rythmée et laisse peu de répit aux personnages ainsi qu'au lecteur. Contrairement à certains tomes que j'ai trouvés fort lents, La Tour Sombre nous plonge dans une course effrénée vers le but ultime de Roland. Le ka-tet est fortement malmené et l'on ne peut s'empêcher de stresser pour nos personnages préférés. Je dois bien avouer que ce tome aura été très éprouvant émotionnellement. Après avoir suivi aussi longtemps les personnages, il est difficile de les laisser partir. Certains passages sont vraiment durs, m'arrachant régulièrement quelques larmes. D'autres sont tout bonnement flippants et glauques à souhait, notamment ceux concernant Mordred.

La fin est, quant à elle, monumentale. Stephen King n'a rien laissé au hasard et joue avec les nerfs du lecteur jusqu'au bout. Je dois dire que j'ai, à un moment, cru qu'il allait nous servir une fin bien plate et décevante mais ce n'est qu'en lisant les dernières pages que l'on se rend compte de toute l'ampleur de cette histoire et de cette quête.

En conclusion, je suis sous le charme de cette saga colossale. Celle-ci m'aura fait rire, pleurer et stresser. J'ai adoré suivre ces personnages tout au long de leur quête et ce dernier tome y met fin dignement. Je me réjouis maintenant d'en découvrir l'adaptation cinématographique.

Autres chroniques sur la saga La Tour Sombre :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire