vendredi 30 décembre 2016

Harry Potter et l'enfant maudit - J. K. Rowling, John Tiffany & Jack Thorne


La saga Harry Potter est une saga que j'adore. Je l'ai découvert avant qu'elle ne devienne un gros gros succès et je prends encore plaisir, de nombreuses années après, à la relire. On ne l'attendait plus vraiment mais c'est un réel plaisir d'avoir la suite de cette saga, même si c'est sous la forme d'un script de pièce de théâtre.

Cette pièce de théâtre s'intéresse essentiellement à Albus, le second fils d'Harry et Ginny, qui fait sa rentrée à Poudlard. On découvre un jeune garçon assez torturé, qui a vraiment difficile de vivre dans l'ombre de son célèbre papa. Ses rapports avec les autres ne sont vraiment pas faciles. Sincèrement, Albus a parfois été agaçant mais on lui trouve vite des excuses car Harry n'est vraiment pas d'une grande aide. D'ailleurs, l'attitude d'Harry est parfois déplorable, au point que l'on est un peu déçu de son évolution.

Dans ce tome, on retrouve les mêmes schémas qui ont fait le charme de cette saga, à savoir l'apprentissage du courage, de la responsabilité mais aussi la découverte de l'amitié. Albus va se mettre dans des situations vraiment délicates et l'on craint un peu les conséquences. J'avoue qu'à certains moments je me demandais comment il allait se sortir de ce pétrin !

Pour ma part, le format de script ne m'a pas du tout dérangé. J'ai même trouvé ça très rythmé vu qu'il n'y a que très peu de didascalies, que les scènes s’enchaînent à une vitesse folle et que les dialogues sont plus qu'efficaces. J'avoue que je m'interroge tout de même sur la mise en scène qui doit être impressionnante au vu de certaines descriptions et de l’enchaînement des différentes scènes. Peut-être que quand j'irai à Londres, je regarderai si des représentations sont prévues car je suis un peu curieuse.

Sinon, ça m'a fait plaisir de retrouver de nombreux personnages apparaissant plus tôt dans la saga. Malheureusement, le format de pièce de théâtre ne permet pas de développer tout et c'est parfois un peu frustrant de n'avoir que quelques nouvelles de certains personnages. Contrairement aux romans, la ligne temporelle est plus rapide puisque l'on couvre les quatre premières années d'école d'Albus. Ca donne un peu l'impression de rater quelques choses mais, il faut être réaliste, il n'est pas possible de caser tout dans une seule pièce dans ce cas ! De même, vu que la pièce est essentiellement centrée sur Albus, ma curiosité n'est pas entièrement satisfaite puisque j'aurais voulu mieux connaitre les autres enfants d'Harry et Ginny ainsi que Rose, la fille de Ron et Hermione.

En attendant, cette huitième histoire a été très agréable à découvrir. Ca fait un bien fou de se replonger dans cet univers magique ! Bien que le format de script apporte beaucoup de questions et de frustrations quant au contenu, cela change du traditionnel format et cela apporte beaucoup de peps au récit. Lu en un peu plus d'une journée, je dois dire que j'ai été happée par cette nouvelle histoire et j'en redemande, encore !

Autres chroniques sur la saga Harry Potter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire